Ventilation

Comme votre corps, votre maison a besoin de respirer. Le principe de la VMC est d’introduire de l’air neuf dans votre maison, et en parallèle, de rejeter l’air vicié et humide à l’extérieur. Sur le marché, on rencontre deux types de VMC : la VMC simple flux (VMC simple flux auto-réglable et la VMC hygroréglable de type B), et la VMC double flux.

VMC simple flux

VMC simple flux auto-réglable

Dans la VMC simple flux auto-réglable, les entrées et les sorties d’air ont un débit constant. L’air neuf pénètre par les entrées d’air placées au-dessus des fenêtres des chambres et du séjour, tandis que l’air vicié est extrait par les bouches qui sont situées dans la cuisine, salle de bain, cellier, et WC (pièces humides). S’il fait 2°C dehors, une partie de cet air entre dans la maison et refroidit le volume, tandis que l’air chaud des pièces humides est constamment évacué à l’extérieur. Ce système ne peut donc éviter la perte de calories en hiver et augmente votre facture de chauffage.

VMC hygroréglable de type B

Les VMC hygroréglable de type B ajustent le débit d’air en fonction du taux d’humidité du logement. La VMC hygro de type B est associée à des bouches d’extraction et des entrées d’air hygroréglables, qui modulent la quantité d’air entrant en fonction de l’humidité de chaque pièce : tout l’air extérieur est limité, contrairement à la VMC simple flux. Malgré tout, il reste de l’air froid qui pénètre et des calories qui s’échappent dans la maison.

VMC double flux

La VMC double flux est une bonne solution pour éviter que l’air chaud ne sorte de votre logement, et que l’air froid ne rentre dans la maison. C’est par le biais de contact indirect entre les airs entrant et sortant qu’il y a une récupération des calories. Contrairement à la VMC simple flux, l’air qui sort vers l’extérieur de cette VMC est uniquement l’air vicié, alors que les calories sont utilisées pour réchauffer l’air neuf entrant. L’hiver, ce système permet donc de diminuer votre facture de chauffage, et l’été il peut permettre un petit rafraîchissement naturel. Avec une bonne ventilation, vous vous préservez contre les attaques de l’humidité, vous améliorez les conditions d’hygiène pour votre santé grâce aux filtres, et vous faites des économies sur votre chauffage grâce à l’échangeur thermique.

La solution 2 en 1 : VMC hygroréglable + production d’eau chaude sanitaire

Les constructeurs ont eu l’idée de rassembler 2 technologies : la VMC hygroréglable et le système thermodynamique, dans le but de faire de l’eau chaude sanitaire en plus du renouvellement d’air. C’est un produit 2 en 1 : il possède la VMC intégrée dans le ballon et un système thermodynamique. Rappelez-vous, l’inconvénient de la VMC hygroréglable est de rejeter les calories vers l’extérieur. Les calories de l’air chauffé extrait du bâtiment sont cette fois-ci utilisées, et dirigées dans la pompe à chaleur pour produire de l’eau chaude. Il utilise donc une énergie propre, inépuisable et gratuite. Avec ce type de produit, 800 watts sont consommés contre 2 200 watts pour un chauffe-eau classique.